Cette semaine, de jeudi 22/11 à lundi 26/11 se tient la version hivernale du Salon des Vignerons Indépendants à la Porte de Versailles. Voici donc venu l’occasion d’aller se réchauffer le fond de gorge en allant découvrir les cuvées de centaines de vignerons.

Sauf qu’une visite au Salon des Vignerons Indépendants peut vite devenir un vrai supplice quand on ne l’a pas préparée un minimum, qu’on ne sait pas qui aller voir et qu’on se trouve balloté par des hordes d’assoiffés dans ces longs couloirs impersonnels et bondés.

Une petite leçon de survie s’impose donc dont voici les 5 commandements essentiels (et oui, Bacchus dispose d’un esprit de synthèse beaucoup plus développé que Moïse) :

1) dans la mesure du possible, le samedi et le dimanche tu éviteras… Je sais, pas facile, mais si jamais vous ne travaillez pas jeudi, vendredi ou lundi, privilégiez ces jours pour faire votre visite, le samedi et le dimanche n’étant évidemment pas blanc mais rouge de monde…

2) en matinée tu t’y rendras…. Oui, c’est vrai que « déguster » en fin d’après-midi, c’est plus sympa que le matin à l’heure du petit-déj mais encore une fois, y aller le matin, même en fin de matinée, vous garantit des allées respirables et surtout un contact avec les vignerons beaucoup plus intimiste donc plus intéressant !

3) le maximum de gorgées tu recracheras… Tout dépend dans quel état d’esprit vous vous y rendez mais si votre objectif est de découvrir plusieurs vignerons (n’oubliez pas qu’en moyenne un vigneron propose 4-5 cuvées) en gardant toute votre sagacité et toutes vos capacités sensorielles, il vous faudra essayer (je sais que c’est compliqué) de recracher le maximum de verres, sous peine d’abandonner assez vite votre beau programme de visite initial.

4) un cabas tu emmèneras ou à défaut un chariot à l’entrée tu emprunteras… Encore une fois, tout dépend si vous allez au Salon pour seulement déguster et papoter ou si vous comptez acheter (profitez-en, vous bénéficiez de tarifs privilégiés et le coup de cœur est difficilement évitable), mais il vous faudra prévoir de quoi vous aider à transporter vos cartons: votre cabas, un chariot à l’entrée, les bras de valeureux amis, pensez-y ! Et si vous avez le privilège de pouvoir vous y rendre en voiture, n’hésitez pas, votre dos et vos bras vous seront reconnaissants de leur éviter les escaliers et longs couloirs de la RATP….

5) en amont, une sélection des vignerons à ne pas manquer tu feras… Oui, pas facile de faire son choix parmi les centaines de vignerons présents, alors voici une petite sélection forcément buissonnière des domaines à ne pas manquer:

- ALSACE

Domaine BARMES BUECHER: T15
Domaine Audrey et Christian BINNER: R17
Domaine Albert MANN: C51

- BORDEAUX

Château LE QUEYROUX (Côtes de Blaye): S43
Château MASSEREAU (Barsac, Graves, Sauternes): C25
Château PETIT FOMBRAUGE (Saint Emilion): G41

- BOURGOGNE

Domaine GOISOT (Saint Bris, Côtes d’Auxerre): P15
Domane MOREAU-NAUDET (Chablis): K63
Domaine Thierry RICHOUX (Irancy): B38

- CHAMPAGNE

Domaine Pierre MONCUIT: J13

- JURA

Domaine de LA PINTE: K11

- LANGUEDOC-ROUSSILLON

Domaine du CLOS DE L’ANHEL (Corbières): H5
Domaine FERRER-RIBIERE (Côtes Catalanes, Muscat): B1
Domaine la TOUR VIEILLE (Banyuls, Collioure): R38

- LOIRE

Domaine Pierre et Catherine BRETON (Bourgueil, Chinon, Vouvray): M23
Domaine LANDRON (Muscadet): C32
Domaine des OUCHES (Bourgueil): G54
Château de PLAISANCE (Anjou, Coteaux du Layon, Savennières): C14
Domaine SAINT NICOLAS (Fiefs vendéens): M55

- SAVOIE

Domaine DUPASQUIER: Q43

- SUD-OUEST

Domaine LACAPELLE-CABANAC (Cahors): E19
Domaine MAS DEL PERIE (Cahors): L12

Benjamin Hérubel

Comments Closed